Err

Le specialiste de l'appat discount.
06 22 85 21 33

Pendant de longue années, un peu comme par habitude ... ma façon de positionner mes cannes était assez stéréotypée. Que cela soit sur des pêches en spots ou sur des amorçages plus conséquent , mon habitude était de positionner mon montage sur le spot choisi , bien d amorcer autour de celui ci , de façon à ce que mon esche se trouve au milieu de la tablée. Cela me donné et me donne encore de très bons résultats , cependant toujours en quête de mieux , je me suis demander si en changeant un peu ses habitudes il serait pas possible, de capturer d autres poissons. Des individus plus craintifs ou moins en Clain a se nourrir sur des zones trop amorcés.

La vidéo subaquatique m'a aussi beaucoup aidé pour essayer de tirer des conclusions ou tout du moins des pistes à suivre pour éventuellement optimiser mes résultats. A de nombreuses reprises j ai pu filmer dans différents lieux des poissons face à l'amorçage. On s'aperçoit très vite que les carpes sont très curieuses, le simple fait de mettre la caméra dans l'eau les pousse a venir voir ce qui se passe. Un foie  l'amorçage en place que cela soit des graines ou bouillette voir les deux , ce qui m'a sauté au yeux aussi bien sur des lieux sauvages que très fréquente, c est que les petites carpes rentrent souvent au centre de l'amorçage en premier, et que les plus gros sujets ont tendance à tourner autour de la zone et picore très souvent les appâts seul , isoles en périphérie.

Je prend énormément de plaisir à captures des carpes de toutes tailles , mais il est vrai que les gros poissons me font vibrer un peu plus , ce qui fait que j ai tendance à essayer d'optimiser mes pêches pour capturés les plus beaux spécimens. J'ai donc essayer de changer mes habitudes de dépose et d amorçage , pour essayer de mettre en pratique une approche qui me permettrait d'augmenter mes chances de toucher rapidement de beaux poissons. Et je peux vous dire que pécher à cote de ses pompes ... ou de son amorçage peut rapporter gros rapidement.

Début avril , je me trouve sur une gravière de  35 hectares ,ou le cheptel en carpe est très correct.. de nombreux poissons entre 10 et 15 kilos sont présent et une bonne proportion de gros poissons  aussi. Cette période est propice au rassemblement de gros poissons qui commence à penser à la fraye.. J'ai choisi un poste stratégique qui se situe entre les partie les plus profonde du lac et le poste de fraie. J'ai aussi  pris soin d amorcer 5 kilos tous les 3 jours pendant un mois avant de réaliser la première pêche.  J'utilise a cette occasion les Fruitella Coco en 20 mm que je propulserais au cobra (bateau interdit) principalement sur un grand haut fond de plus de 100 m.

Pour la dépose des cannes j utilise un bateau amorceur avec deux trappes, ce qui me permet de larguer l amorçage (1 kilos de billes entière et 500 grammes coupes en deux ) précisément sur le haut fond et de pouvoir larguer ma ligne complètement isolée et sans rien autour, à5m,10 voir 20 m de l amorçage. Dans le cas présent l amorçage se situe dans 1.8 d eau sur le haut fond , alors que l'esche est 5 mètres avant à la cassure dans 3.5 m d eau.

Sur quatre cannes , trois sont placés ainsi a des distances variantes de 5 à 20 m de l 'amorçage principal, et une en plein milieu de la zone amorcée.

Les poissons sont très vite rentrés sur l amorçage principale , m offrant plusieurs nuit blanche sur les trois ou quatre sessions  réalisées.  De belles communes taillées pour le combat m'offrait des combats tout en puissance avec un moyenne de poids dans les 13-15 kilos quasiment toutes piquées sur la zone ou l'esche était positionnes au milieu de l'amorçage .

La ou cela est intéressant , est que les 3 cannes isolées sonner beaucoup moins , mais à chaque départs c'était mathématiques , cela produisait un gros poisson.  Sur trois semaines j ai eu la chance de prendre plusieurs poissons de plus de 20 kilos voir 25 kilos, tous capturés sur les cannes isolées , alors que l'amorçage principal produisait lui des fish plus modeste.

Cela c 'était passe comme je l avais imaginé et vu sur les vidéos subaquatiques. les grosses carpes avaient une forte tendance à fuir la frénésie des plus petits poissons et à patrouiller en périphérie des zones amorcées

Facteur chance , coïncidence ...je ne pouvais pas tirer de conclusions trop attive de ces pêches. Je décidais donc de me tourner vers la rivière qui coule prêt de chez moi  et d essayer de mettre en place cette approche pour voir si les résultats serait similaire.

2EME ETAPE : LA RIVIERE

Nous sommes mi mai , mon choix se tourne vers une portion de rivière accessible qu' en bateau cabine. Je décide d'amorcer  une zone de calme a la limite du courant et d un grand plateau rempli d herbiers. Une semaine d'amorçage à raison de 5 kilos tous les deux jours me paraissent suffisant pour essayer d intercepter quelques poissons bien dodu. L'amorçage est éparpillé  sur 50 m² a la limite des herbiers et est constitué de Cream little corn en 15 mm et de Bloodworm liver en 20 mm.

J'ai prévu  trois sessions de deux jours espacés sur un mois , tout en gardant le poste entretenu entre les sessions. Pour continuer dans ma démarche de la canne isolée, le même schéma que sur la gravière est adopté ... deux lignes en plein sur l amorçage  avec un bon kilos de billes par canne et 2 cannes complètement en dehors (mais en périphérie) avec simplement une poigne de bille.

Le constat fut le mm sur la totalité des sessions plusieurs poissons se sont fait piéger sur l amorçage principale avec quelques beaux sujets au travers .. mais les très grosses , les plus convoitées uniquement sur les cannes isolées .

Je suis loin d avoir la science infuse , et  c'est certainement pas la solution miracle mais maintenant c'est une approche que je mets très souvent en place .. une canne voir deux sur la zone entretenue et le reste en périphérie avec très peu d appât voir uniquement l'esche .

Encore une fois cela est peut être un concours de circonstances ,  ou de la chance .. il est difficile de tirer des conclusions certaines d 'un milieu ou l on ne voit pas ce qui se passe , ou l on imagine ... mais cela m a quand même sérieusement interloque , c est pour cela que je partage avec vous ces  quelques lignes. Que cela soit sur des sessions rapide ou des zones entretenus je pense que l on peut réellement réussir à intercepter  principalement des gros poissons en ayant cette approche.

Par contre quand vous expliquerais à quelqu un que vous amorcer devant ce joli petit buisson et que vous péchez 15 m a cote , il vous prendra surement pour un fou ...mais ca c'est tellement marrant.

A bientôt les amis